Un menu de Noël préparé la veille

Une grande majorité des plats du réveillon de Noël peuvent se préparer à l’avance. En furetant sur la toile, on trouve des recettes qui permettent d’aborder ce repas traditionnel avec ‘zen attitude’.

La première chose à faire est de planifier les achats, réservant l’acquisition des produits les plus périssables, comme le pain, les fruits de mer crus ou le fromage au dernier moment. Pour les recettes de ce menu de Noël, il y a de multiples possibilités que l’on peut cuisiner la veille.

En entrée ou en apéritif de ce repas de Noël, on pourra confectionner des boulettes de poulet à la citronnelle, un velouté de potimarron aux dés de foie gras, des minicakes de foie gras aux châtaignes, des coquilles aux poissons ou aux Saint-Jacques, du pain de lotte…

En plat principal, certaines recettes peuvent se préparer la veille comme le colombo de poulet, le tajine d’agneau aux abricots et aux amandes, le canard à la vanille ou le cassoulet de homard. Pour les volailles rôties, il n’y a pas d’autres solutions que les cuisiner le jour même. Néanmoins, on peut auparavant s’attaquer à la garniture ou à l’accompagnement.

A l’inverse, la plupart des desserts au menu de Noël peuvent se préparer à l’avance comme la traditionnelle bûche, un trianon, une marquise au chocolat, un tiramisu, un panna cotta à la crème de marrons. Mention spéciale pour le ‘tourbillon diabolique’ qui est une succession de couches aux amandes, café et au mascarpone avec un glaçage au chocolat. Diabolique, on vous dit !

Source Photo : Jason Pratt (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2014