Excite

L'origine des ours en peluche

L’ours en peluche, ou nounours pour beaucoup d’enfants, trouve ses origines en Allemagne au début du 20ème siècle où un certaine Margarete Steiff, créatrice de jouets en feutre, décide de fabriquer un ours en s’inspirant de croquis dessinés au zoo de Stuttgart par son neveu, Richard. Elle utilisera des boutons de bottines pour les yeux, lui adjoint de longs bras griffus et lui ajoute un nez et une bouche brodés. Son nom est l’Ours PB 55, mais est mis sur le marché sous celui de 'Friend Petzy'. L’histoire se met en place lorsqu’un importateur américain de poupées européennes, George Borgfeldt & Co, lui en commande 3000. Le million de pièces est atteint en 1907, et la firme Steiff produit encore aujourd’hui des ours en peluche.

La paternité de l'ours en peluche est allemande pour certains, américaine pour d’autres. C’est en 1903 que Rose et Morris Michtom créent un ours articulé en mohair s'inspirant d'une caricature du président Théodore Roosevelt, qui du coup lui donna involontairement son surnom aujourd’hui mondialement connu : le Teddy Bear était né.

Les premiers ours à être dotés d’une expression, grimace ou sourire, sont ceux du fabricant français Marcel Pintel, qui les ajoute en 1921 à sa collection de jouets mécaniques. Et c’est en 1926 qu’Alan Alexander Milne fait d’un ours en peluche le héros de son livre pour enfants, Winnie the Pooh, ou Winnie l’Ourson en France.

Les évolutions suivantes interviennent après la seconde Guerre Mondiale avec la création de versions non articulées et plus souples, et surtout l’apparition d’yeux de sécurité en plastique, impossibles à arracher, créés en 1948 par Wendy Boston, qui inventera également en 1960 le premier ourson lavable en machine, en nylon et bourré de mousse synthétique, là où ses prédécesseurs étaient en mohair et rembourrés de copeaux de bois ou de sciure.

Source photo : riptheskull (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017